Notification des charges de vent

Carte des régions de vent (Définition des 4 zones de vent en France métropolitaine, par départements)

Carte extraite des Règles NV65 (DTU P06-002 de avril 2000). Les règles NV65 ont pour objet de fixer les valeurs des surcharges climatiques de vent et de donner des méthodes d'évaluation des efforts correspondant sur l'ensemble d'une construction ou sur ses différentes parties.
Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.01.07Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.01.18

Tableau de découpage selon les cantons (départements appartenant à plusieurs zones)

Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.01.38Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.01.49

Vent sur toitures

Les éléments ci-dessous sont une mise à jour de l'annexe F du DTU 40-35 de "Couverture en plaques nervurées issues de tôles d'acier revêtues" (établie par BATIROC le 1 juin 2005). Application simplifiée des règles neige et vent pour les questions relatives au vent.

Objet

L'Objet de cette annexe est de donner aux utilisateurs un tableau leur permettant d'effectuer de manière simple alternativement :
- le choix des plaques en fonction de leurs possibilités,
- le choix des portées,
- le choix des fixations et de leur densité,
- la vérification de la couverture.
Le tableau des charges est déterminé en fonction :
- des régions des règles NV65,
- des sites normaux ou exposés des règles NV65 ou précisées par le cahier des charges du marché,
- des hauteurs de bâtiment inférieures ou égales à 10 m, inférieures ou égales à 15m, et inférieures ou égales à 20m,
- des dépressions dans les parties courantes ainsi que sur les rives de la couverture.

Domaine d'application

L'application des règles NV65 est toujours obligatoire. Cependant, le respect des règles simplifiées données ci-après permet de répondre à cette obligation dans le cadre du omaine d'application également défini ci-dessous. Le document ne s'applique qu'à des bâtiments de hauteur inférieure ou égale à 20 m et d'élancement inférieur ou égal à 2,5 m.
La majoration des dépressions affectant 1/10ème de la largeur ou de la hauteur du bâtiment sur la profondeur du versant n'est pas reprise dans les tableaux car les dispositions minimales figurant dans ce document prennent forfaitairement en compte cet accroissement.

Coefficients

- Correction de pression due à la hauteur
Les règles NV65 donnent les pressions dynamiques de base à 10 m.
Pour des hauteurs autres que 10 m, la correction de pression est donnée par la formule :
qH = q10 x 2,5 x (H + 18) / (H + 60)
soit pour H = 15m q15 = q10 x 1,10
soit pour H = 20 m q20 = q10 x 1,19
- Coefficients de site
Les sites protégés ne sont pas retenus dans ce document compte tenu du faible nombre de cas où ces sites se présentent (durablement). Les pressions dynamiques (de base) correspondent à des sites normaux; seuls les sites exposés sont soumis à majoration (1,35 / 1, 30 / 1,25 / 1,20 / 1,20) en fonction des régions (1, 2, 3 ou 4).
- Coefficients de dimensions
Les coefficients de réduction δ sont fonction de la plus grande dimension du maître-couple intéressant l'élément considéré. Lorsque les éléments sont continus, les coefficients sont calculés pour la plus grande dimension correspondant à chaque travée suppposée isolée. Les portées usuelles des couvertures sont de 2 à 3,50 m et descendent parfois à 1,50m. Afin de n'avoir qu'un seul tableau, le coefficient unique adopté correspond à une dimension de 2 m, soit δ2 = 0,92 ce qui représente une erreur d'environ 1% pour une portée de 1.5m.
- Coefficients de pression
Les bâtiments considérés ont des élancements inférieurs à 2,5.
De ce fait, prendre Υ0 = 1 place en sécurité (pente de 10%). En rive de couverture, une majoration de 50 % du coefficient en partie courante affecte le quart de la longueur du bâtiment sur chaque rive de pignon. Etant donné cette importante surface, (et l'éventualité d'une modification de longueur du bâtiment ultérieure) il n'est retenu qu'un seul coefficient d'action extérieure affectant toute la surface et incluant cette majoration et de fait : ce = 0,75 (=0,50 majoré de 50%)
Compte tenu des actions intérieures, les coefficients globaux maximaux sont :
bâtiments fermés (perméabilité µ < 5%) : c = -1,05; bâtiments ouverts (perméabilité µ > 35%) : c=-1,55

Dépressions

Le tableau ci-dessous donne les charges normales, au sens des règles NV65, en décanewtons par m2.
Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.02.01

Vent sur bardages

Les élements ci-dessous sont une mise à jour (faite par BATIROC le 1 juin 2005 suite à la nouvelle carte des vents de décembre 1999) de l'annexe C des règles professionnelles pour la fabrication et la mise en oeuvre "Des bardages métalliques", 2ème édition de janvier 1981, établies par les organismes SNPPA, SNFA, CITAG, avec la collaboration du CTCM et de la CSNE et avec le concours technique des bureaux de contrôle CEP, SOCOTEC et VERITAS. Edité et diffusé alors par SEBTP - 7, rue de la Pérouse - 75784 PARIS CEDEX 16.

Objet

L'objet de ce document est de donner aux utilisateurs des tableaux leur permettant d'effectuer de manière simple alternativement :
- le choix des profilés en fonction de leurs possibilités,
- le choix des portées,
- le choix des fixations et leur densité,
- la vérification d'un bardage.
Les tableaux de charges sont déterminés en fonction :
- du type de bardage,
- des régions des règles NV65,
- des sites normaux et exposés des règles de vent, ou précisées le cahier des charges du marché,
- des hauteurs de bâtiment inférieures ou égales à 10m, inférieures ou égales à 15m, et inférieures ou égales à 20m,
- des pressions (actions de l'extérieur vers l'intérieur),
- des dépressions dans les parties courantes ainsi que dans les angles des bâtiments.

Domaine d'application

L'application des règles NV65 est toujours obligatoire. Cependant, le respect des règles simplifiées données ci-après permet de répondre à cette obligation dans le cadre du domaine d'application également défini ci-dessous. Compte tenu des simplifications recherchées, ce document ne s'applique qu'aux bardages courants des types suivants :
- bardages simple peau ou bardages rapportés, composés de plaques nervurées,
- bardages double peaux composites composés d'une peau intérieure constituée de "plateaux" disposés horizontalement et d'une peau extérieure constituée de plaques nervurées posées verticalement (trame croisée).
Ce document ne s'applique ni à des bâtiments d'élancement supérieur à 2,5 ni à des bâtiments de hauteur supérieure à 20m.

Coefficients

- Correction de pression due à la hauteur
Les règles NV65 donnent les pressions dynamiques de base à 10m.
Pour des hauteurs autres que 10m, la correction de pression est donnée par la formule :
qH = q10 x 2,5 x (H+18) / (H+60) soit pour H = 20 m q20 = q10 x 1.19
- Coefficient de site
Les coefficients de site sont donnés pour des sites protégés, normaux ou exposés. Les sites protégés ne sont pas retenus dans ce document compte tenu du faible nombre de cas où ces sites se présentent (durablement). Les pressions dynamiques (de base) correspondent à des sites normaux; seuls les sites exposés sont soumis à majoration ( 1,35 / 1,30 / 1,25 / 1,20 / 1,20) en fonction des régions (1, 2, 3 ou 4).
- Coefficient de dimensions
Les coefficients de réduction δ sont fonction de la plus grande dimension du maître-couple intéressant l'élément considéré. Lorsque les éléments sont continus, les coefficients sont calculés pour la plus grande dimension correspondant à chaque travée supposée isolée. Les portées usuelles des couvertures sont de 2 à 3 m et descendent parfois à 1,50m. Afin de n'avoir qu'un seul tableau, le coefficient unique adopté correspond à une dimension de 2m, soit δ2 = 0,90 ce qui représent une erreur d'envron 1% pour une portée de 1,5m.
Les portées usuelles des bardages double peaux composites sont de l'ordre de 4 à 6 m. Le coefficient unique adopté correspond à une dimension de 5m, soit δ5 = 0,87 ce qui représente une erreur d'environ 1% pour une portée de 4 m. Ce coefficient est également appliqué aux actions extérieures en considération du fait que la peau extérieure est composée d'éléments de grandes dimensions avec une répartition de fixation telle que le bardage travaille en réalité comme une plaque dont la dimension caractéristique reste la portée de pose de la peau intérieure.
- Coefficient de pression
Les bâtiments considérés ont des élencements inférieurs à 2,5.
De ce fait, prendre Υ0 = 1 place en sécurité. Dans ces conditions, les coefficients maxima de pression pour les bâtiments fermés (perméabilité µ < 5%) et ouverts (perméabilité µ > 35%) sont donnés par le tableau ci-dessous :
Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.02.13
Les actions locales sur les rives verticales s'appliquent sur une largeur égale au 1/10ème de la plus petite des deux dimensions horizontales de la façade formant l'angle.
- Pour déterminer ou vérifier la portée des plateaux de bardages double peaux, il n'est pas retenu de dépressions majorées dans les angles (appelés "arêtes" ou "rives verticales") compte tenu du comportement en plaque de ce bardage à trame croisée.
- Pour vérifier les fixations et la flexion de la peau extérieure des bardages double peaux, on utilise les coefficients globaux de dépression pour les bâtiments fermés.

Tableau pour le choix des bardages simple peau et des fixations

Pressions et dépressions de vent sur façades en daN/m2 selon "les règles professionnelles des bardages" de 1981 avec portée de 2 m environ.
Coefficient δ = 0,92.
Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.02.28Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.02.38

Tableau pour le choix des plateaux de bardage double peaux et des fixations

Pressions et dépressions de vent sur façades en daN/m2 selon "les règles professionnelles des bardages" de 1981 avec portée de 5 m environ.
Coefficient δ = 0,87.
Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.02.50

Tableau pour le choix des peaux de bardage extérieures double peaux et des fixations

Pressions et dépressions de vent sur façades en daN/m2 selon "les règles professionnelles des bardages" de 1981 avec portée de 2 m environ.
Coefficient δ = 0,92.
Capture%20d’écran%202020 10-31%20à%2012.03.02